LA PROCHAINE GRANDE AVANCÉE DANS LE DOMAINE DU TRAVAIL ÉNERGÉTIQUE :
LA GUÉRISON DE LA TERRE ELLE-MÊME.

 

Une médecine de la Terre ? De quoi s’agit-t’il ?

 

Les anciens concevaient la Terre comme un être vivant. Ils percevaient tout ce qui les entoure comme vivant. Même les choses les plus inanimées (les montagnes, la roche, les pierres). Dans cette perspective, on voit qu'aujourd'hui notre planète est bien malade. Certains êtres humains (ceux qui se croyaient les plus évolués !) ne se sont pas montré très respectueux des formes de vie animées ou inanimées qui les entouraient... Et ces comportements perdurent... Prisonniers d'un besoin compulsif de posséder, d'amasser et de consommer toujours plus, de contrôler, de s'assurer le pouvoir par l'argent et les richesses, ils ont transmis à l'environnement leur propre "maladie". 

 

L'humanité est bien obligé aujourd'hui de faire le compte des dégâts infligés à son propre cadre de vie et de constater la nette diminution des stocks de ressources naturelles qui étaient à la disposition de tous les êtres. Car en maltraitant la Terre, l'humain maltraite son lieu de vie, sa propre "maison", perdant de vue que la planète est cet être qui le porte, le nourrit, l'abreuve et lui fournit tout ce dont il a - réellement - besoin, comme une mère attentive et aimante.

 

La Terre souffre car les êtres humains souffrent.

 

 

Pour renverser la situation, quelques pistes :

 

- guérir l'homme déséquilibré qui rend la Terre et la nature déséquilibrées,

 

- guérir la relation que l'homme entretient avec ce qui l'entoure,

 

- guérir les situations qui mènent à une pollution, à une dégradation des équilibres

  naturels, à la disparition de la bio-diversité,

 

- guérir l'environnement lui-même, en se remémorant que tout ce qui nous entoure est

  vivant et peut dont être rééquilibrer et ré-informer pour aller dans le sens de la Vie

  et selon les lois du Cosmos.

 

 

 

 

Or, les recherches récentes montrent que les élixirs peuvent être utilisés pour :

 

- rééquilibrer et favoriser l’évolution des êtres de tous les règnes (humains, animaux,

  végétaux, etc),

 

- rééquilibrer des situations et prendre de la hauteur face à elle pour trouver des solutions

  plus adéquates,

 

- réharmoniser les lieux qui ont été perturbés (anciens champs de batailles, lieux sacrés

  profanés, effets des ondes électro-magnétiques, etc.),

 

- réharmoniser le milieu naturel dégradé et pollué. 

 

Les élixirs sont un cadeau pour la planète et tous les êtres qu'elle porte.

Je réalise actuellement une étude dans ce domaine, en m'inspirant des travaux de Masaru Emoto, de Sandra Ingerman, d'Andreas Korte, de Machaelle Small Wright, d'Eric Petiot, etc. Voici mes questionnements :

 

  • Comment pouvons-nous nous mettre au service de l'environnement, avec ce formidable outil que sont les élixirs, afin que la Terre-Mère redevienne propre, pure et guérie ?

 

  • Comment collaborer avec les dévas (esprits) de la nature, les gardiens des lieux, nos guides et notre intelligence innée (Moi supérieur ou Soi) dans ce but ?

 

  • Quelles techniques utiliser concrètement sur le terrain dans ce but (avec 3 axes dans un premier temps : le travail avec l’eau, les arbres, les pierres) ?

Le cycle de l'eau dans la nature

Le dossier ENVIRONNEMENT de Malati

Destruction des forêts primaires : une catastrophe écologique majeure

 

Selon une récente étude américaine, 80% de la couverture forestière mondiale originelle à été abattue au cours des trente dernières années.

 

La forêt amazonienne est l'un des plus importants réservoirs de biodiversité, que ce soit d'insectes, de vertébrés ou de plantes de la planète et représente plus de la moitié des forêts tropicales du monde. Le nombre d'espèces au mètre carré est incroyablement plus élevé que n'importe où ailleurs.

 

En 2006, la forêt amazonienne couvrait encore 90 % de sa surface d'origine. La carte ci-dessous montre ce qu'il restera de cette forêt si sa destruction se poursuivait jusqu'en 2050 au même rythme qu'aujourd'hui. (source : WWF)

Avant l'homme, la forêt ;

après l'homme, le désert.

 

Selon le botaniste Francis Hallé, les forêts primaires risquent de disparaître totalement vers 2020, si rien n'est fait pour les protéger.

 

La déforestation massive en région tropicale provoque une érosion des sols d'autant plus rapide et désastreuse que la couche de terre dans les régions tropicales est très fine. Elle provoque donc une désertification à moyen terme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La déforestation en Indonésie

La forêt primaire

 

Une forêt primaire est une forêt intacte (ou originelle), et à haut degré de naturalité, c'est-à-dire qui n'a jamais été ni exploitée, ni fragmentée ni directement ou manifestement influencée par l'homme.

 

Nous savons depuis les études de 2011 que « pour maintenir la biodiversité tropicale, il n'y a pas de substitut possible aux forêts primaires », même si les forêts dégradées restent néanmoins vitales.

 

Toutes les forêts anciennes ne sont pas primaires, elles sont dites secondaires quand elles sont régénérées depuis longtemps sur une forêt autrefois détruite, significativement modifiée ou exploitée par l'Homme.

 

Les zones de forêts primaires sont de plus en plus rares et relictuelles dans le monde. Elles sont aussi de plus en plus fragmentées et isolées, en particulier dans l'hémisphère nord.

 

Les trois grands pôles de forêts tropicales primaires sont situés :

  • en Amazonie, principalement Brésil, Pérou et Colombie,

  • en République démocratique du Congo (Bassin du Congo),

  • en Indonésie,

qui à eux trois regroupent au moins les deux-tiers des forêts primaires de la planète.

 

Proche du Brésil, la Guyane française, département français d'Outre-Mer, avec plus de 90 % de forêts primaires, en représente une des zones les plus vastes. Par ailleurs, la Patagonie (Chili et Argentine), la Tasmanie (Australie), l'État de Washington (États-Unis) et la Colombie-Britannique (Canada) possèdent l'essentiel des forêts primaires tempérées.

 

Source : Wikipédia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La forêt primaire est très organisée, elle reflète un grand ordre. Elle est si propice à la vie et abrite tant d'espèces de tous les règnes. Elle est le trésor de la Terre. Par elle, la Terre nous offre les richesses de la nature.

 

La forêt primaire équilibre le climat, elle est essentielle à la régénération de la planète. Certains disent qu'elle représente le chakra du coeur de la planète Terre, tandis que l'Amazone, fleuve le plus long de la planète, représente la colonne vertébrale.

 

Mais le système forestier est extrêmement sensible au moindre changement local, tel que sécheresse, déforestation, ouverture de la canopée. Ces derniers résultent en l'assè-chement des strates, la destruction des micro-organismes assurant le renouvellement des éléments minéraux, l'érosion du sol et le lessivage des éléments nutritif.

 

 

Prennons conscience que les forêts primaires

font partie du patrimoine mondial,

parce qu'elles sont indispensables à la vie sur la Terre.

Notre rôle est de les protéger.

1/13

"Ce que l'on fait à la Terre, on se le fait à soi-même. Car tout est Un."  Andreas Korte

"Nous le savons aujourd'hui : les fleurs ne sont pas seulement le plus beau mode d'expression des plantes, par le charme de leurs parfums, de leurs formes et de leurs couleurs ; les fleurs sont aussi émettrices de vibrations et d'énergies, qui sont perceptibles dans leur aura. Les couleurs et les formes des fleurs reflètent des fréquences vibratoires particulières de la lumière.

 

Avec des procédés sensibles, et cependant simples, nous avons la possibilité de capter ces énergies pour harmoniser les plantes, les animaux et les êtres humains."

 

                                            Andreas Korte

L'Antre  de  Malati

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​01.74.30.36.57

malati@hltelixirs-paris.com

 

16 rue de Chaumont - 75019 Paris

(métro Jaurès)

 

Vous pouvez m'écrire à la page CONTACT.

RETROUVEZ-MOI SUR

  • Facebook App Icon

© 2014 by Mālati. Proudly created with Wix.com